• Danielle. G. Pétrus

Les Mondes-Miroirs de Vincent Mondiot et Raphaël Lafarge

Ho que je l'ai aimé !

J’ai mis un peu de temps à le lire, pour des raisons de travail et parce que l’ouvrage vraiment passionnant mérite qu’on s’y attarde. L'illustration raffinée de Qistina Khalida évoque parfaitement ce monde étrange de violence et d'éclats Si l’intrigue peut sembler un peu classique, elle est servie par un style vigoureux, un vocabulaire d’une grande recherche et des descriptions ahurissantes, ambitieuses, essentielles pour donner vie ce monde.

Les auteurs nous embarquent dans un univers déroutant où un dieu distant laisse régner un aréopage de magiciens et de prêtres sur Miricène, ville abritée derrière ses murailles et reliée à ses voisines par de gigantesques arches.

Les deux jeunes héroïnes ont grandi dans un ghetto miséreux, mais la vie les a diamétralement séparées. L’une a suivi les études de magicienne et évolue dans les cercles du pouvoir, l’autre restée dans les bas-fonds, malgré l’abject qui fourmille, a créé une agence de mercenaires et remplit différents contrats en rêvant faire fortune un jour.

La survenue des Blasphèmes, monstres de cauchemar, échappés des Mondes-Miroirs pour commettre des attentats dans des quartiers populaires va les réunir pour un voyage au bout d’un enfer né du cerveau malade d’un magicien.

J’ai particulièrement aimé la personnalité d’Elsy, la mercenaire, véritable warrior, malgré sa petite taille, qui drive d’une main de fer son équipe de colosses au cœur tendre.

La fin inattendue surprend le lecteur et je dois dire que j’ai eu du mal à m’extraire des Mondes-Miroirs. Beaucoup d’interrogations après le dernier chapitre et, pour moi, cela constitue l’essence même d’un grand livre.

10 vues
© 2020 by Qoug.